Plus de 6 000 visiteurs sont attendus mardi 27 novembre au CENTQUATRE-PARIS pour la troisième édition du Day-Click organisée par Syntec Numérique.

Son ambition ? Faire découvrir au plus grand nombre un secteur en pleine croissance, ses métiers variés, ses startups et entreprises, mais aussi rappeler les 4 grands défis majeurs que soulève le numérique : la formation, la féminisation et la transformation et la reconversion professionnelle.

En présence de Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances et du ministre de l’Action et des Comptes publics, cette nouvelle édition du Day-Click permet de mettre en lumière les entreprises et les startups du secteur numérique à travers le Village de l’innovation ou encore le Day-Click Challenge.

  • Plus de 6 000 visiteurs
  • Plus de 20 000 offres proposées (CDD, CDI, alternances, stages) – 10 000 entretiens
  • + de 100 entreprises sur le village de l’innovation
  • + de 100 entreprises sur le job dating
  • 20 écoles présentes
  • Plus de 30 interventions (table-ronde, keynote, témoignage métier)
  • 3 startups récompensées au concours Day-Click Challenge
  • 1 école récompensée lors du Challenge écoles

Un événement pour rappeler les enjeux majeurs du pays

La 3ème édition du Day-Click est l’occasion de rappeler les 4 grands défis majeurs que soulève le numérique : la formation, la féminisation et la transformation et la reconversion professionnelle.

La formation, le premier défi de la France

 

 

Il dépend de la mobilisation de tous les acteurs, publics et privés, Etat et régions, entreprises et organismes de formation, écoles et universités.

Cet enjeu englobe à la fois la formation initiale des écoliers – collégiens, lycéens et étudiants – mais aussi la formation continue tout au long de la vie.

“Depuis 2014, Syntec Numérique a fait des propositions sur l’enseignement scolaire et supérieur. Les choses avancent et nous nous en réjouissons, comme par exemple la mission confiée à Cédric Villani pour améliorer l’enseignement des maths et faire de la France, selon le ministre, une grande nation mathématique.

Mieux former les enseignants à cette discipline, apprendre aux enfants à aimer les maths, à coder, c’est un formidable challenge pour le pays de Descartes” a rappelé Godefroy de Bentzmann, Président de Syntec Numérique.

La transformation des métiers par les technologies du numérique

 

Les Français vont de plus en plus travailler dans des métiers différents, évoluer dans plusieurs secteurs d’activité. Dans un tel environnement, les compétences transverses seront cruciales.